Evénementiel

Un millier de visiteurs au Palais… du numérique

France Antilles

Lundi 26 Juin 2017 - 18h52

Un millier de visiteurs au Palais… du numérique

Une trentaine d'exposants était présente à ce premier salon. - (Photo : Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

 

Près d'un millier de visiteurs ont franchi les portes du Palais Des Sports du Gosier, vendredi et samedi, pour la 1ère édition du Salon du Numérique.

Le Salon Du Numérique (LSDN) a remporté un franc succès. La 1ère édition a en effet mobilisé près de 1000 visiteurs sur les deux jours consacrés aux nouvelles technologies.
Petits et grands ont pu découvrir le savoir-faire local et se préparer à la révolution numérique actuellement en marche et qui touche notre quotidien. Parmi la trentaine d'exposants, ce salon a su réunir en un même lieu des organismes publics ainsi que des acteurs du privé. Les stands et animations (jeux, drones, réalité virtuelle, concours etc.) ont ravi les visiteurs surpris par la richesse des offres, solutions et outils numériques proposés par les acteurs de tous les secteurs de l'économie guadeloupéenne. Les conférences ont enchanté le public qui a pu noter l'engagement des institutions en matière de numérique (La Région Guadeloupe, Le CTIG, La Riviéra du Levant, La CCIIG), et les projets d'acteurs privés dans ce secteur (Carfully, Segundo Piso).
LSDN était également une belle occasion pour le TedX Pointe-à-Pitre Salon d'ouvrir le débat sur "Les Technologies de l'invisible": quelles sont-elles ? quelles en sont les conséquences sur notre quotidien? sont-elles désirables? et comment y faire face?
« Nous voulons ce salon annuel et pérenne et souhaitons, pour les prochaines éditions, accueillir davantage de visiteurs, notamment les publics qui ne se sentiraient pas à l'aise avec le numérique. LSDN est en effet le lieu idéal pour découvrir ce secteur et s'approprier ces nouvelles technologies qui vont de plus en plus se présenter voire s'imposer à nous tous », conclut Allan Faure, (Faure.gp), organisateur de l'événement et responsable de la Communication.

Lire la suite

Rétrospective 2016

En attendant de dévoiler sa programmation pour 2017, le Palais des sports du Gosier vous propose de revoir quelques images des événements marquants de l'année 2016 et vous souhaite une belle année !

 

Ce sont les anciens qui ont ouvert l’année avec les" 45 ans des légendes (Les Aiglons, la Perfecta) le 6 février, puis ce furent d'autres groupes mythiques Magnum Band le 9 juillet et Les Vikings de la Guadeloupe le 15 juillet qui se sont produits sur notre scène  ; enfin,fidèle à la tradition, Rony Théophile a présenté son  spectacle haut en couleurs, avec ses invités et danseurs,  le 8 octobre.

Aiglons01001 1915re

 

Le salon des éditeurs scolaires a choisi le palais des sports les 15 et 16 mars ainsi qu’en avril, avant que le salon du bien être et de la santé ne soit de retour pour sa 3e édition du 5 au 8 mai. La première  d'un nouveau concept,  le salon de la Gourmandise, a également été lancée du 25 au 27 novembre.

Dscn0983

 

Les spectacles humoristiques ont ponctué l’année du début à la fin : tour à tour, le Jamel Comedy Club le 26 février, puis  Anthony Kavanagh (le 1er avril !) ont fait le plein,  avant que  la nuit du rire caribéen du 3 décembre ne signe le retour de Viviane Emigré aux côtés de Pat pour la "Nuit du Rire" qui ponctuait le démarrage des "Mille et une Nuits du Palais". Il est à noter également le grand succès du one-man-show « Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus »,  qui était une première en Guadeloupe, le 10 novembre.

Hvm5387001 4845re001 3438

 

Le Patio du palais a reçu l’artiste Félie-Line Lucol en mai et juin dans le cadre des "Rendez Vous aux Jardins" du  Ministère de la Culture,  pour une exposition écologique expliquée aux publics.

Img 1295

 

Les musiques actuelles ont conquis le cœur du public avec Third World de retour en Guadeloupe après dix ans, le 13 juillet, puis avec Kalash le 16 juillet et enfin avec les 2 concerts de Kassav’ les 18 et 19 novembre,  qui ont  mis le feu au Palais avec avec trois heures de show non-stop devant 8 000 personnes conquises !

001 9882001 0367Pds kassav 191116 idlinestudio web 8278Pds kassav 191116 idlinestudio web 8247

 

Pour la rentrée, le Palais et la mairie de Gosier ont mis en valeur l’ensemble du tissu associatif de la ville ainsi que les clubs sportifs du site lors de la très instructive journée des associations du 10 septembre.

 

Les voix magiques de Barbara Hendricks le 23 avril, des 40 acteurs sur la scène de Gospel sur la Colline le 27 mai puis de Carole Venutolo et de son complice Fabrice Di Falco lors de la "Nuit lyrique" du 2 décembre  (première des "mille  et une nuits du palais") resteront gravés comme des moments forts dans la programmation.

001 4191re001 6865re001 6439

 

Le jeune public a également eu sa part de spectacles avec la Reine des Neiges en mars et en mai, et avec le Livre de la jungle le 11 novembre.

001 5719re001 3782

 

Au milieu de toutes ces manifestations, le sport n'a pas été en reste avec les compétitions d'escrime et du Karaté kimono d’Or, les tournois de handball de l’IHF trophy cup, le futsal, ainsi que le Festival des Arts Martiaux que nous avons organisé avec la Ligue de Karaté le 26 novembre (attention, n'essayez pas de faire chez vous le geste de la scène finale !)

 

Le Nwel Pakala du samedi 17 décembre a conclu notre saison avec un Chanté Nwel populaire qui a conclu l’année dans une chaude ambiance autour de Cactus Show et de Restan là, après tout un programme d’animations...

001 7993

 

2016 a donc été un pari réussi pour le Palais des sports du Gosier et on vous donne déjà rendez-vous pour 2017 !

Ce Palais des sports qui monte en puissance

FRANCE ANTILLES - CULTURE - LE GOSIER

Ce Palais des sports qui monte en puissance

Harry MAPOLINJeudi 17 novembre 2016

Ce Palais des sports qui monte en puissance

Enide Gantois présidente de la ligue de karaté et Claude Kiavue, directeur du Palais des Sports témoignent d'une collaboration pour le festival des arts martiaux (H.M)

Le Palais des Sports du Gosier est devenu le lieu des grandes manifestations. Ciryl Coudoux, gérant de la société PDS Events, qui exploite les lieux, donne quelques explications sur cette montée en puissance.

En dépit de son nom, ce sont les événements culturels qui font la réputation de ce Palais des sports. À cela, Ciryl Coudoux gérant de la société PDS Events, qui exploite les lieux sous forme de régie intéressée depuis décembre 2015, répond : « Le Palais des sports de Paris, c'est avant tout une salle de théâtre. » Les affiches collées sur la devanture, à côté de la billetterie, donnent une idée du dynamisme des lieux. Concert du groupe Kassav les 18 et 19 novembre, Salon de la gourmandise du 25 au 27 novembre, Festival des arts martiaux le 29 novembre, Nuit lyrique à Ciel ouvert le 2 décembre. Sans compter les locations de salle pour des congrès, les stages et autres. Les clubs sportifs louent la structure à 20 euros l'heure, pour les entraînements et 60 euros pour les compétitions.

POUR RENTABILISER L'OUTIL

Mais souvent, ses associations se sentent lésées car les spectacles culturels qui rapportent beaucoup plus d'argent se déroulent sur le terrain de sport. Une situation qui fait dire aux dirigeants sportifs que c'est un Palais des sports qui privilégie les spectacles.

Ciryl Coudoux, en est conscient mais il sait aussi que la rentabilité de la structure passe d'abord par les intérêts financiers. Car si le système d'exploitation en régie implique la Ville pour les investissements et l'entretien des lieux, en contrepartie la société qui en a gérance doit se débrouiller pour rentabiliser la structure.

De plus, depuis la fermeture du Centre des arts et de la culture de Pointe-à-Pitre - qui avait une capacité de 1100 places -, ce Palais des sports pour lequel la Ville a investi une quinzaine de millions d'euros, hors subventions, est le seul à pouvoir accueillir jusqu'à 5 000 personnes. C'est pour rentabiliser l'outil que la Ville a choisi une gestion en régie intéressée et non en régie municipale.

Et aujourd'hui les affaires marchent. Qui se plaindra, en ces temps de crises ? À part les clubs sportifs qui, il est vrai, ne peuvent pas toujours s'entraîner.

« Que le Palais des sports soit un lieu de vie »

Ciryl Coudoux a une longue expérience de producteur de spectacles dans l'Hexagone avec Admiral T, Akiyo, Malavoi et autres. Sa longue collaboration avec des producteurs français et internationaux lui a permis d'avoir un carnet d'adresses et une large palette de programmation. Diplômé en administration d'entreprise, il a le sens des affaires. Il a recruté une assistante de direction, un agent polyvalent, un directeur technique, un directeur de programme.

Éric Lequime connu dans l'organisation en Guadeloupe est également présent. La production et la diffusion restent ses priorités. « On essaie de rendre le public acteur des décisions. On va mettre en place les 1001 nuits du palais. On envisage d'organiser la nuit du Rock. Pour cela, nous avons lancé un sondage auprès du public pour savoir quels artistes inviter. Nous voulons aussi organiser la nuit orientale. Nous voulons que le Palais des sports soit un lieu de vie » .

Ce Palais des sports est devenu aujourd'hui le lieu des grands spectacles en Guadeloupe.

Le Festival des arts martiaux pour revaloriser les sports

Enide Gantois, présidente de la ligue de Karaté, seule ligue dont le siège est dans ce Palais des sports, prépare avec la collaboration de la Ville la première édition du Festival des arts martiaux, le 26 novembre à partir de 19 heures.

Le djokan une discipline nouvellement créée à partir des techniques de combat des tribus guyanaise et rapidement devenu le célèbre sera en invité d'honneur.

Aikido, taekwondo, karaté, yoseikan, canne de combat, Krav Maga, Penshak, silat, judo, arts martiaux vietnamiens, capoeira, qwanki do seront au programme. Prévente 15 euros

Contact : 05 90 90 29 00

ON TI KAMO

ON TI KAMO

Votez sur le site du Palais des sports du Gosier

 

Samedi 29 octobre 2016

La newsletter du Palais des sports pour le mois de novembre a été envoyée. Y figure toute la programmation proposée (Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus ; Le Livre de la jungle, le concert de Kassav, etc.), le prix d'entrée de chaque rendez-vous, l'offre promo web et bien sûr la réservation en ligne.

Mais la nouveauté est la possibilité pour le public de voter en ligne pour désigner les artistes qu'ils souhaiteraient voir lors de la Nuit du rock qui sera organisée au cours du premier semestre 2017. « Nous étudierons les possibilités de faire venir les artistes les plus plébiscités sur notre site » , explique-t-on. Les Insus (Téléphone), Trust, Les Wampas, Océan, Christine ant the Queens et Brigitte sont soumis au vote. Des propositions sont même acceptées.

Il s'agit du premier sondage, d'autres consultations de la sorte seront proposées dans le futur.

Autre nouveau rendez-vous donné au Palais des sports, le Salon de la gourmandise, du 25 au 27 novembre, qui recevra restaurateurs, traiteurs, pâtissiers, épiceries fines, glaciers, etc. pour permettre à chacun de préparer dans de bonnes conditions les fêtes de Noël.

 

France Antilles