Grand Méchant Zouk : la magie PSE a opéré

Jean RENNÉLA

Lundi 20 novembre 2017

COMPLICES. Les artistes Dali et Esy Kennenga ont émerveillé l'auditoire. (J.R.) - (J.R.)

Image précédenteImage suivante

COMPLICES. Les artistes Dali et Esy Kennenga ont émerveillé l'auditoire. (J.R.) - (J.R.)

 

Samedi, le Palais des sports du Gosier était bondé pour accueillir le Grand Méchant Zouk dédié à Patrick Saint-Éloi.

La septième édition du GMZ, pilotée par le Team Kassav, a embrasé le Palais des sports, samedi, au Gosier, aux rythmes des mélodies du chanteur-auteur-compositeur Patrick Saint-Éloi. Tour à tour, E.sy Kennenga, Antonny Drew, Patrice Hulman, Frédéric Caracas, Thierry Cham, Méthi'S, Pascal Valot, Perle Lama, Princess Lover, Dali et Richard Cavé, ont repris des titres de PSE, avec émotion.

Aux commandes de cette belle soirée d'hommage : la machine Kassav et Jacob Desvarieux, Georges Décimus, Jean-Philippe Marthély, Jean-Claude Naimro et Jocelyne Béroard. Les tubes de PSE se sont enchaînés à une cadence effrénée pour le plus grand plaisir des milliers de fans. « C'était sublime, rien à redire, confiait Sabrina, de Pointe-Noire. J'ai toute la collection PSE. Mon morceau préféré, c'est Eskizé mwen, repris ce soir par E.sy Kennenga. Vous avez vu comment la foule a repris les refrains en coeur ? »

« C'était magique, dit ce Basse-Terrien. Je suis venu avec mon épouse et mes trois enfants. J'ai connu ma femme sur un morceau de PSE. Mes jumelles sont nées dans la foulée. »

« Royal, le GMZ confiait Claude, de Port-Louis, ému aux larmes. » « Irremplaçable, inimitable, unique mon PSE » , poursuivait Évelyne, du Moule.

Le clou de la soirée : la formidable interprétation par Antonny Drew du tube, Si sé oui. Magique.