Spectacles

Salle comble pour Malavoi et Mirval Orchestra

Salle comble pour Malavoi et Mirval Orchestra

Estelle VIRASSAMY Lundi 09 octobre 2017

Salle comble pour Malavoi et Mirval Orchestra

ORCHESTRA. Le Jean-Max Mir val Orchestra a assuré la première heure de concer t. Ici, le pianiste guadeloupéen est en compagnie de Sandra Jean-Charles (chant), Claudy Durizot (basse) et Christophe Négrit (batterie). (Dominique CHOMEREAU-LAMOTE)

 

La rencontre prévue entre Malavoi et le Jean-Max Mirval orchestra, samedi, au Palais des sports du Gosier, était annoncée comme le concert événement de cette rentrée. Le rendez-vous a tenu toutes ses promesses. Devant une salle comble, le pianiste guadeloupéen Jean-Max Mirval a eu le privilège de débuter la soirée. Pendant une bonne heure, en compagnie de Sandra Jean-Charles (chant), Bruno Joffa (violon), Claudy Durizot (basse) et Christophe Négrit (batterie), il a livré quelques-unes de ses compositions, notamment Ou bèl, Toujou kréyòl et Biguine sauvage. Après 20 minutes d'entracte, le groupe Malavoi est apparu sur scène. Dès le premier titre - Gram é gram (La divinité), interprété par Ralph Thamar, le public ne s'est pas fait prier pour esquisser quelques pas. Pipo Gertrude et Marijosé Alie lui ont ensuite succédé au micro, pour rappeler quelques autres tubes, comme Jou ouvè, composition de feu Paulo Rosine, ou Karésé mwen. La formation martiniquaise, qui a célébré ses 40 ans en 2013, a également présenté quelques compositions récentes signées Nikol Bernard et José Privat. Au final, les spectateurs ont assisté à plus de 3 heures de musique.

KARÉSÉ MWENET D'AUTRES. Depuis 1983, Marijosé Alie inter prèteKarésé Mwen, le titre à succès. Samedi, elle a aussi chanté A si paré. Une composition de Léona Gabriel, qui date de 1930 et qui ne prend pas une ride. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTE)

BIGUINE ET MAZURKAS. Directeur artistique et musical du concept Biguine Wabap, puis des soirées L'Instant biguine, Jean-Max Mirval présente, depuis quelques mois, ses nouvelles compositions en biguine et mazurka sur Youtube. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTE)

RALPH, LE CROONER. Il a connu le succès avec le groupe Malavoi, avant de poursuivre une carrière solo, mais Ralph Thamar reste très attaché au répertoire de la formation mar tiniquaise. Samedi, il a chanté Apar theid (Kanmarad), Gram é gram (La divinité), mais aussi quelques nouvelles compositions. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTE)

JOU OUVÈ. Considéré comme l'une des plus belles voix des Antilles, Pipo Gertrude a mis son talent au service de Malavoi, samedi, en reprenant avec, brio, des succès tels queJou ouvè, de Paulo Rosine. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTE)

QUELQUES PAS EN CHANTANT. Le public ne s'est pas fait prier pour esquisser quelques pas et reprendre, en choeur, les tubes de Malavoi. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTE)

Kamodjaka danse et joue avec la mort

Source France Antilles : http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/culture/kamodjaka-danse-et-joue-avec-la-mort-437362.php

437362 fag 14226 06 01 01

Spectraella fille de la grande faucheuse, interprétée par Adélie Gélas, est venue enlever la vie à Besarion, trop porté sur le rhum. - Photo : Dominique Chomereau-Lamotte

Lire la suite

+ DE ZIK 2017 par CANAL+ CARAIBES

#RevueDePresse #CoupDeCoeur #TDB2017 

Amis festivaliers, revivez l'émission Terres de Blues tournée au Palais des sports du Gosier !

+ de Zik avec Sizzla ADMIRAL T OFFICIEL Morgane Ji Faada Freddy Jean-michel Rotin & STONY MUSIK 

 

Morgan Heritage : une soirée sous le signe de l’amour et de la chaleur

Le légendaire groupe de Reggae Roots jamaïquain a livré une superbe prestation, vendredi soir, au Palais des Sports du Gosier. Pendant plus de 2h, les enfants du chanteur Denroy Morgan ont enchainé leurs tubes sous les yeux d’un public conquis.

 

Retrouvez le Reportage photo France Antilles

Carole Vénutolo à ciel ouvert

FRANCE ANTILLES

Carole Vénutolo à ciel ouvert

Alain BUÉRA Lundi 05 décembre 2016

Carole Vénutolo à ciel ouvert

Magnifique Carole Vénutolo dans le rôle de Carmen, un de ses préférés. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Concert unique au Palais des sports du Gosier, ce vendredi-là, pour lequel Carole Vénutolo s'est judicieusement entourée de Fabrice Di Falco, à la fois sopraniste et baryton, et de Jean-Michel Lesdel au piano.

. Le concert de Carole Vénutolo, vendredi soir au Palais des sports du Gosier, a charmé un public venu en connaisseur. En première partie, en solo ou en duo, les artistes ont offert au public attentif un répertoire ouvert, allant de Purcell à Leonard Bernstein, en passant par Vivaldi, Bizet ou le Chevalier Saint-Georges. Cette partie s'est terminée sur le Duo des Chats, de Rossini, avec une intervention surprise de l'humoriste Christian Geoffroy. « Cela fait 20 ans que j'ai emprunté avec conviction et détermination le chemin de la démocratisation de l'opéra en Guadeloupe. J'ai donc souhaité faire de cette première partie un hymne aux duos mythiques que j'interprète avec le contre ténor martiniquais Fabrice Di Falco » , a précisé en avant-programme Carole Vénutolo.

À CIEL OUVERT

En deuxième partie, la chanteuse lyrique a offert quelques extraits de son nouvel album À Ciel Ouvert, dont Jean-Michel Lesdel a composé la musique. Sortant de son registre lyrique traditionnel, Carole Vénutolo s'ouvre à des textes plus intimes liés à ses passions personnelles, accompagnée par Michel Louise à la contrebasse, Jérôme Castry à la batterie et Valéry Entiope aux percussions.

Une foule enthousiaste, composée de connaisseurs, au premier rangs desquels Jacques Bangou, le maire de Pointe-à-Pitre, et son épouse. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

A

ccompagnée de deux choristes de grande qualité, Carole Vénutolo a donné son maximum. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Michel Louise, à la contrebasse, pour deux chanteurs lyriques en harmonie. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Carole Vénutolo, Christian Geoffroy et Fabrice Di Falco, un Duo des Chats de Rossini un peu troublé par l'humoriste. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Violons, guitare, batterie, pour la seconde partie. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Kassav', un concert mémorable pour tout le monde.

 

Kassav’ chiré sa

Texte et vidéos : Karel CLOTAIRE - FRANCE ANTILLES

Dimanche 20 Novembre 2016 - 20h00

Lien complet : http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/loisirs/sortir/kassav-chire-sa-402797.php

Kassav’ chiré sa

 

Kassav' a fait le plein vendredi et samedi soir au Palais des sports du Gosier. Les membres du groupe n'ont pas manqué de rendre hommage à Patrick Saint-Éloi qui a partagé l'aventure avec eux pendant de nombreuses années.

Samedi soir, Kassav’ a littéralement enflammé le Palais des sports du Gosier devant près de 4 500 spectateurs. Une salle pleine à craquer et des fans qui ont dansé, chanté et qui en demandaient plus. Avec un répertoire aussi riche, il était impossible pour le groupe de chanter l’intégralité de leurs succès en 3 heures de spectacle. Mais les standards comme Zouk la sé sel médikaman nou niSiwo, Chiré, Doméyis, etc. ont été repris en chœur par le public. 



Kassav’ n’a pas manqué de rendre un hommage appuyé au regretté Patrick Saint-Éloi dont les photos défilaient sur les écrans géants. 

Jocelyne Beroard a régalé le public avec ses morceaux comme Mi tchè mwen, Kolé séré, Pa bizwen palé, Kaye Manman, etc. 

Enfin, comme à son habitude, l’ambianceur Jean-Philippe Marthély a fait le show pendant le concert et soulevé la foule. 
Même après plus de 30 ans de carrière du groupe, les fans de Kassav’ sont toujours au rendez-vous et ne semblent toujours pas rassasié.
 

Lire la suite

KALASH - Retour en image

LOUPE vous propose un retour sur le concert de KALASH au Palais des sports du Gosier