Carole Vénutolo à ciel ouvert

FRANCE ANTILLES

Carole Vénutolo à ciel ouvert

Alain BUÉRA Lundi 05 décembre 2016

Carole Vénutolo à ciel ouvert

Magnifique Carole Vénutolo dans le rôle de Carmen, un de ses préférés. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Concert unique au Palais des sports du Gosier, ce vendredi-là, pour lequel Carole Vénutolo s'est judicieusement entourée de Fabrice Di Falco, à la fois sopraniste et baryton, et de Jean-Michel Lesdel au piano.

. Le concert de Carole Vénutolo, vendredi soir au Palais des sports du Gosier, a charmé un public venu en connaisseur. En première partie, en solo ou en duo, les artistes ont offert au public attentif un répertoire ouvert, allant de Purcell à Leonard Bernstein, en passant par Vivaldi, Bizet ou le Chevalier Saint-Georges. Cette partie s'est terminée sur le Duo des Chats, de Rossini, avec une intervention surprise de l'humoriste Christian Geoffroy. « Cela fait 20 ans que j'ai emprunté avec conviction et détermination le chemin de la démocratisation de l'opéra en Guadeloupe. J'ai donc souhaité faire de cette première partie un hymne aux duos mythiques que j'interprète avec le contre ténor martiniquais Fabrice Di Falco » , a précisé en avant-programme Carole Vénutolo.

À CIEL OUVERT

En deuxième partie, la chanteuse lyrique a offert quelques extraits de son nouvel album À Ciel Ouvert, dont Jean-Michel Lesdel a composé la musique. Sortant de son registre lyrique traditionnel, Carole Vénutolo s'ouvre à des textes plus intimes liés à ses passions personnelles, accompagnée par Michel Louise à la contrebasse, Jérôme Castry à la batterie et Valéry Entiope aux percussions.

Une foule enthousiaste, composée de connaisseurs, au premier rangs desquels Jacques Bangou, le maire de Pointe-à-Pitre, et son épouse. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

A

ccompagnée de deux choristes de grande qualité, Carole Vénutolo a donné son maximum. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Michel Louise, à la contrebasse, pour deux chanteurs lyriques en harmonie. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Carole Vénutolo, Christian Geoffroy et Fabrice Di Falco, un Duo des Chats de Rossini un peu troublé par l'humoriste. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)

Violons, guitare, batterie, pour la seconde partie. (Dominique CHOMEREAU-LAMOTTE)